Alerte : La Ville du Havre rappelle que la plus grande vigilance s’impose sur l’ensemble du territoire communal concernant le risque d’incendie. Des patrouilles sont renforcées pour veiller au respect de l’interdiction des feux et barbecues dans les espaces boisés

Fermer
Animaux en Ville

Renards en ville

renard-en-ville.jpeg

© Adobe Stock

Le renard est encore mal connu aujourd'hui. Longtemps considéré comme un nuisible, on sait désormais qu'il s'agit d'un animal sauvage opportuniste, certes, mais qui peut aussi devenir un véritable auxiliaire du potager ou de la propreté en ville. Découvrez les caractéristiques de ce canidé au pelage roux que l'on peut apercevoir dans certains quartiers du Havre. 

Quel est son comportement en ville ?

Le Havre possède de nombreux espaces de nature en ville dont de nombreux boisements (Montgeon, Rouelles, Costière, etc.). Le renard est une espèce qui vit habituellement en forêt. Comme il s’agit d’une espèce opportuniste qui adapte facilement son alimentation, la proximité de la ville de son espace naturel lui fournit de la nourriture facilement comme pour le goéland. Il s’installe donc s’il y a de la place et à manger. Dans tous les cas, après leur naissance en mars, les renardeaux quittent leur mère à la fin de l’été et partent coloniser leur propre territoire.

Le renard régule certaines populations d’animaux nuisibles : il peut donc être utile. En ville, il va notamment chasser les rats. Il se pourrait même qu’il permette de lutter contre la maladie de Lyme. Les jardins qui attirent le renard sont aussi des habitats idéaux pour les hérissons ou une quantité d’oiseaux, de quoi passer des heures à observer depuis sa fenêtre et captiver les enfants.

Comment éviter qu’un renard ne vienne dans son jardin ? Comment le faire fuir ?

Qu’il soit déjà installé ou non dans votre jardin, le renard est attiré essentiellement par ce qu’il pourrait manger. Pour le faire fuir ou éviter qu’il vienne s’installer, il faut vérifier :

  • de ne pas avoir mis dans votre compost des aliments à base de viande, de céréales, de produits laitiers, ou autres aliments cuits ;
  • de bien mettre vos sacs poubelles dans une poubelle fermée (et demandez à vos voisins de faire de même) ;
  • de ne pas avoir laisser à manger dehors, notamment dans l’écuelle de votre animal domestique ou pour les animaux sauvages, y compris des graines ou du pain au sol pour oiseaux ;
  • de ramasser les fruits tombés des arbres (les renards sont omnivores) ;
  • de ranger tout ce qui traîne dans le jardin : le renard aime jouer avec les jouets d’enfants ou d’animaux domestiques, des chaussures ou des petits outils de jardinage.

Si vous n’arrivez pas à le faire partir malgré tout, vous pouvez également faire appel à vos frais à un professionnel piégeur agréé mais sachez que cela impliquera généralement la mort de l’animal.

Que dois-je faire pour mes poules ?

Lorsque les poules sont en liberté, hors d’un enclos, le renard peut être attiré par ces proies faciles, surtout s’il s’agit d’une renarde qui doit nourrir ses petits.

Il existe différentes solutions pour éviter les pertes :

1. Enfermez les volailles dans un poulailler à la tombée de la nuit (le renard chasse principalement de nuit) ;
2. Installez une clôture électrique à 3 fils (efficace temporairement) ;
3. Installez une clôture autour du poulailler qui empêche le renard de creuser des tunnels d’accès.

La clôture idéale :

  • Hauteur : 130cm minimum ;
  • Maille : maximum 4 cm ;
  • Partie supérieure du grillage : pliée vers l’extérieur dans un angle de 30° ;
  • Piquets de soutien : installées du côté intérieur pour empêcher d'autres prédateurs (fouines, martres...) d'entrer ;
  • Au sol : poser des dalles de 40x40cm autour du grillage ou enfoncer le grillage sur 40cm dans la terre pour empêcher le renard de creuser sous le grillage.

Est-il méchant pour l’homme, quel comportement à avoir quand on tombe face à un renard ?

Le renard est généralement peu craintif envers l’être humain. Il peut même s’habituer à sa présence. C’est d’autant plus le cas pour les (adorables) renardeaux, qui peuvent se comporter comme des chiots (ils restent cependant des animaux sauvages). Si vous n’essayez pas de l’attraper ou de l’attaquer, le renard ne vous fera rien. Evitez également que vos compagnons domestiques attaquent un renard car il se défendra. Mais il ne les attaquera pas de lui-même car il préfère fuir plutôt que de risquer d’être blessé.

Et rassurez-vous, vous ne risquez pas d'attraper la rage. Il n’y a pas eu de cas de rage en France métropolitaine depuis 1924 et il est impossible de croiser un renard enragé, car tous ont été vaccinés. Il peut cependant transmettre quelques parasites gênants avec ses crottes s’il fait ses besoins dans votre potager par exemple ou s’il entre en contact avec votre animal domestique.