Alerte : La Ville du Havre rappelle que la plus grande vigilance s’impose sur l’ensemble du territoire communal concernant le risque d’incendie. Des patrouilles sont renforcées pour veiller au respect de l’interdiction des feux et barbecues dans les espaces boisés

Fermer

La Bibliothèque Oscar Niemeyer

Hier salle de spectacle, le Petit Volcan accueillait de multiples formes artistiques théâtrales, musicales ou chorégraphiques. À l’ombre du Grand Volcan, le Petit Volcan a été conçu par l’architecte Oscar Niemeyer comme une salle polyvalente, l’une des fonctions du bâtiment fut d’ailleurs, dès l’origine, d’abriter un centre de documentation : « ce lieu devra rassembler une documentation spécifique, la plus complète possible sur l’activité culturelle et artistique. Il pourra être éventuellement envisagé comme médiathèque », précise la plaquette inaugurale de 1982. La transformation du Petit Volcan et des différents locaux qui le jouxtaient en bibliothèque a été autorisée en 2006 par Oscar Niemeyer. Depuis novembre 2015, suite aux travaux de réaménagement de l’Espace Oscar Niemeyer, la bibliothèque Oscar Niemeyer constitue, avec la bibliothèque Armand Salacrou, la figure de proue du réseau de lecture publique du Havre.

© Erik Levilly

Une conception unique en son genre

Un parcours scénographique permet au visiteur de découvrir successivement les espaces mis à disposition dans une logique de cheminement documentaire : l’accueil face à l’entrée, à côté de la place couverte et de la future brasserie ; le salon de presse avec son mur de périodiques qui épouse la courbe de la paroi béton associé au petit « salon Niemeyer » installé en façade, comme un signe, un appel à entrer dans la bibliothèque ; les salles de formation et de travail individuel sur ordinateur alignées le long de la paroi adossée aux parkings qui constitue la  limite du bâtiment, organisées avec de grandes vitrines comme des boutiques sur la rue principale ; l’espace enfance qui se développe tout en douceur par des mobiliers adaptés, largement éclairé par la façade ; et toute une série d’espaces destinés au monde de l’image et de la musique, lieux de visionnement des DVD et d’écoute des CD, installés sous la coque.

L’Atrium, l’espace central rond entouré de parois en béton brut (le cercle a été reconstitué pour une meilleure cohérence de l’ensemble au niveau fonctionnel) est rempli de lumière grâce à la mise en place de la verrière remplaçant la toiture de l’ancienne salle de théâtre. De toutes parts dans le bâtiment, sa luminosité est perceptible et constitue un point de repère essentiel. C’est le royaume des ados, l’espace de lecture des BD et des mangas, mais c’est également l’accès principal à l’étage. L’escalier conçu entièrement en bois comme un élément d’aménagement mobilier, donne le sens du parcours et dessine le chemin naturel pour aller consulter l’ensemble des collections de littératures destinées aux adultes.
Les grands lustres, spécialement conçus pour cet espace, allient l’absorption acoustique à l’éclairage variable suivant la lumière du jour, servent d’ombrières par grand soleil et redonnent à cet immense espace au gabarit d’une place de village (20 m de diamètre, 10 m de haut) une dimension plus à l’échelle du lecteur.

Cette mise en espace est soulignée par un choix de matériaux et une palette de coloris en harmonie avec la présence des éléments de béton brut existants, conservés et remis à neuf : le parquet sur chants en bois de châtaignier qui développe une nappe uniforme et acoustique de couleur claire, note chaleureuse complétée à divers endroits par des tapis permettant de s’asseoir par terre ; des couleurs de parois et de signalétique choisies en référence à la palette utilisée par Oscar Niemeyer, conservant au béton brut toute sa force (le jaune citron et le bleu violet, emblème signalétique de la bibliothèque) et le bois sombre de Wengé pour le mobilier d’agencement pour marquer le contraste avec le béton.

L’aménagement mobilier tel que vous le voyez aujourd’hui marque l’aboutissement de ce projet. Dès les premières études d’implantation des espaces de consultation et de répartition des collections, l’ensemble des équipements mobiliers a été répertorié, imaginé et choisi dans un objectif de finalisation de l’aménagement intérieur et des ambiances de la bibliothèque : les rayonnages de présentation des collections, les tables de consultation, les postes d’information, les postes de visionnement des films ou d’écoute de la musique, toute la typologie des sièges pour une grande diversité de postures de lecture (poufs, banquettes, galets, tapis), ainsi que toutes les possibilités de connexions numériques.
Tout ceci, dans la volonté que cet équipement dédié à la lecture publique et l’accès à la connaissance devienne un véritable espace de vie collective qui transfigure ce haut-lieu du patrimoine municipal et amorce délibérément son entrée dans le XXIe siècle.